Historique

La collection Cabrio est la première collection de lunettes de soleil conçue par Bieke Hoet. Elle travaille comme conceptrice et est directrice du bureau de conception Hoet à Bruges, fondé en 1997.

Contrairement à son père Patrick Hoet, Bieke a suivi une formation d’architecte d’intérieur.
Pendant les 10 premières années où elle a travaillé dans le bureau de conception Hoet, elle s’occupait de tout sauf de la conception de lunettes. Elle a développé une ligne de mobilier, elle était responsable de la conception des stands lors des salons d’optique, elle a lancé la collection « Eyecatchers » de Hoet et l’a élargie avec de nouveaux concepts. Parallèlement, elle développait de nouveaux produits et réalisait différents projets pour son père. www.hoet.eu

Tout a commencé par 1 modèle : le Cabrio Firebird (lunettes de soleil et visière ). A l’origine, ce modèle était destiné à élargir la collection d’accroches de Hoet avec un objet amusant. La collection Cabrio actuelle est issue directement de ce premier modèle et en 2009, une ligne « officielle » à part entière de lunettes de soleil a vu le jour.

Designconcept

« L’utilisation de nouveaux matériaux et de nouvelles techniques créent une valeur ajoutée et une nouvelle esthétique dans la conception de lunettes. C’est réellement l’idée et la motivation à l’origine de la collection Cabrio.

Menée par la curiosité, Bieke Hoet est toujours à la recherche de nouveaux matériaux, de nouvelles techniques et de nouveaux fabricants.
Elle a développé au fil des années une bibliothèque virtuelle.
Avec des hauts et des bas, en poussant un matériau à l’extrême de ses capacités, en appliquant des techniques inconnues dans le monde de l’optique, de nouveaux concepts à valeur ajouté ont été créés. Ces défis l’incitent à inspirer le commerce des lunettes et à démontrer un autre point de vue.

 

Procédé de production

Un exemple : le Cabrio Firebird est fabriqué en polypropylène laminé. Ce matériau composite a été développé par Bieke elle-même. Son étude a débouché sur un matériau de grande qualité qui tout comme le papier origami peut être manipulé pour obtenir des formes en trois dimensions. C’est l’idée de base de Firebird. Ce matériau qui a l’aspect du cuir donne à la fois un look, une sensation et un volume spécifiques aux lunettes et assure la tension fonctionnelle des ressorts.
La valeur ajoutée la plus importante de ce nouveau matériau et de la technique de l’origami est le poids plume et l’absence de parties soudées qui cassent aisément.
Les formes dynamiques sont réalisées sans investir dans les moules coûteux.
Moins donne plus.